the power of carp fishing

 
Vign_p1010703
EN PRATIQUE
une belle d hiver part moins 7 degrés en lac merci RED NLX 
Vign_p1010735
 
Vign_p1010709
Réussir sa pêche en hiver
Nous voici à l'approche de l'hiver.
Comment bien commencer et comprendre cette saison assez rude et difficile ? Nos carpes sont des animaux à sang froid ce qui entraine durant la période hivernale une diminution d'activités et donc de nutrition. En dessous de 8 à 9° C on peut dire qu'on pêche en saison froide.
Ne vous engagez pas sur des eaux inconnues !!

Localisation
La localisation sur plan d'eau reste très importante, voir plus qu'en été où les carpes voyagent sans arrêt. On pêchera aussi bien les zones de tenue que celles d'alimentation. Les hauts fonds, les changements de niveau (cassure, fosse,etc) , ainsi que les nombreux arbres immergés et herbiers restent des lieux calmes toute l'année. Les lacs les plus profonds sont un must l'hiver ! Logique non !? Un verre d'eau gèlera plus vite qu'une bassine ; cela est de même pour un lac, un petit lac gèlera plus vite qu'un grand !! Les secteurs de pêche restant amorcés même durant l'hiver, les poissons pourront rester actifs assez longtemps. Et ne pas oublier les différentes couches d'eau qui pourront nous diriger vers une zone de tenue ; essayez de bien tester toutes ces zones, pour par après, changer de stratégie aux premières touches venues.
Pour les eaux courantes, le poisson reste en semi-activité vu le courant il doit nager un minimum, pour cela il doit prendre des forces et donc n'a pas d'autre choix que de se nourrir ; vu la baisse de température durant cette période la nourriture naturelle décline alors que nos boules sont toujours présentes, il ne passera pas à côté sans s'y intéresser.

Météo
Quelques éléments météorologiques sont à prendre en compte !
Le vent du sud qui peut augmenter de quelques degrés les premières couches d'eau sera à exploiter. Si ce vent est fort sur un secteur, il faudra peut être le privilégier. Quelques jours de soleil à la suite pourront eux aussi jouer sur la température et ainsi mettre en mouvement dame carpe vers les secteurs d'alimentation. Tout type de temps est bon à la pêche tant qu'il reste stable plusieurs jours.
Des changements trop fréquents seront à exclure car les carpes doivent s'adapter à ces conditions changeantes et cela à pour effet de diminuer les touches.

Quelques appâts hivernaux
Durant l'automne la carpe entre en état de boulimie, elle va donc s'engraisser un maximum pour bien passer et supporter les grands froids ; ce qui la poussera à chercher vos boules carnes et vos pellets qui sont gorgés d'huile et fournissent un apport de graisse pour nos belles (attention toute fois à utiliser des huiles qui ne se figent pas avec le froid). Niveau graine, la cacahuète est un must à cette période, accouplée à différentes mini-particules telle le chènevis, le maïs doux, etc ; elle pourra vous rapporter gros. N'hésitez pas à prendre avec vous les asticots et vers de terre qui sont une source de nourriture naturelle très attractive. Les mini-boules sont à préconiser l'hiver, elles gaveront moins vite nos sujets qui resteront plus longtemps à leurs recherches. Pendant ces temps froids les bouillettes doivent être très digestes, peu importe le mixe utiliser ; certains donneront plus de résultats que d'autres à vous de faire votre sélection pour cette période, cependant les mixes épicés sont une valeur sûr.

L'amorçage, deux types d'approche

amorçage d'accoutumance :
Cela peut déjà commencer en été, voir même avant si le poste se révèle propice en hiver!
Niveau appâts : nous utilisons la même base que pour les autres saisons. Si pour vous l'appât est au top point de vue nutrition et qu'il vous rapporte de nombreuses touches il serait dommage de le changer. Les pâtes d'enrobage peuvent elles aussi être dans nos bagages hivernaux, cela mettra plus vite au travail les attractifs qu'elles contiennent. Il y a aussi les boules solubles qui apportent des temps de dissolution différents que l'on peut gérer à souhait pour autant que l'on roule le mixe soi-même !

Le single en hiver (peu d'amorçage)
Le but en hiver est de mettre en semi-activité une carpe ou l'autre avec quelques appâts de plus haute attractivité. Si vous n'optez pas pour l'amorçage d'accoutumance cela serait plus judicieux d'employer des appâts "boostés" en goût et/ou de couleur "flashy", comme pour les pêches rapides même principe, une boule bien visible et/ou "boostée" mettra plus vite une carpe curieuse au sec. Pour "booster" on trouve dans le commerce toute sorte de produits qui sont plus ou moins bien suivant les marques ; nous, nous utilisons le même type que nos appâts "du fait maison" ; nous gérons ainsi tous les paramètres du produit que nous confectionnons au fil de nos expériences.
Mais le produit miracle n'existe pas !

Les montages hivernaux
Tout type de montages qui a votre confiance sera votre allier, cependant il est sûr qu'en pêchant dans certains plans d'eau où cette eau s'éclaircit en hiver vous devrez faire attention sur quelques points très importants à cette époque de l'année : une présentation naturelle, un bas de ligne discret et très agressif.
Le fluoro-carbone a toutes les qualités pour ce type de pêche, cependant fort rigide, on doit apporter à notre esches un peu de flexibilité pour bien rentrer dans la bouche du sujet. Le montage D-rig articulé et montage fluoro à cheveu souple sont de bons montages agressifs tout en restant simples.
Créer un site avec WebSelf